Alcuinn sur Facebook : version de test

  Un petit mot pour vous dire qu’il existe une page facebook toute fraîche, extension du contenu ici présent. Il n’est pas question de basculer là-bas, simplement de diversifier un peu. Ça reste expérimental pour l’instant.

  Comme je reste attentif à ce qu’on fait de mes données, j’utilise l’outil TOR pour m’y connecter. Ce n’est sûrement pas parfait, mais c’est clairement mieux que rien. (explications en français).

  Il faudra que je vous parle de cet univers-là un de ces jours… En attendant, je prépare le prochain papier sur Snowden.

  À bientôt donc.

 

Al.

 

Ps: une petite anecdote. Utilisant TOR, mon adresse IP apparente a probablement changé plusieurs fois pendant la création du compte. Facebook ayant trouvé (au moins) ces choses louches, j’ai été sommé au bout d’une heure et demie de prouver que j’existais. Facebook étant « réservé aux personnes réelles« , quelque chose comme ça. La preuve se faisant par un SMS envoyé sur mobile, duquel il faut fournir un numéro. Problème, je ne veux en aucun cas lier mon activité en ligne à « tout le reste ». J’ai fini par dégotter un mobile utilisé à l’étranger, sans nom attaché. Pas évident de garder l’anonymat, surtout dans cette parcelle du Net…

Bookmark the permalink.

3 réponses à Alcuinn sur Facebook : version de test

  1. Zipanu :

    Cool !
    Tu as peur d’être identifié, localisé et fiché, lol ??
    Tout ce que tu publies sur facebook ne t’appartient plus, il faut faire le deuil de ses contenus textuels et images, mais tu peux aussi pratiquer la défense du hérisson en posant des piques sur ton contenu en faisant des grosses références à ton site originel, si ce sont des images on disposera des tatouages numériques.
    Mais je pense qu’ils sont plus préoccupés par tes centres d’intérêts, pour établir des profils.

    • Je n’ai aucune envie qu’un algorithme quelconque vienne fouiner son nez dans mes affaires. Ni maintenant, ni plus tard. Mon identité m’appartient encore, à défaut des contenus…
      De manière générale j’essaie de clairement séparer mes activités en ligne du « reste ». Je ne vais pas rompre ça pour les beaux yeux d’un réseau social, tout de même (cf. l’anecdote ajoutée en fin de post).

      Pour le reste, je pense me cantonner aux liens, à quelques mots par-ci par-là, c’est tout. Quand j’aurai quelque chose à dire, à publier, etc, ça sera ici.

      « La défense du hérisson », j’aime bien :)

      L’avenir dira si l’usage anonyme (ou « pseudonyme », voir ce papier de l’excellent Maître Eolas) de Facebook est satisfaisant…

      • Zipanu :

        Ok, tu as surement raison, je dirais même que je pourrais produire une liste sans fin de raisons de ne pas être identifiable sur internet.
        C’est un choix dont on doit avoir la liberté, c’est sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Anti-Spam Quiz: