Archives par catégorie : Concepts

Media

Quelques éléments de réflexions :

 

Heidegger dans Sérénité, Questions III (1959) :

 

  « Tous les jours de l’année et à mainte heure du jour, ils sont assis, fascinés, devant leurs appareils de radio ou de télévisions. Toutes les semaines, le cinéma les enlève à leur milieu et les plonge dans une ambiance de représentations inhabituelles, mais souvent très ordinaires, simulant un monde qui n’en est pas un. Ou qu’ils aillent, un périodique illustré se trouve sous leur main.

(suite…)

Tagged , , , , , ,

Le prix de la fascination

  Avant de commencer, un petit mot sur le principe de cet article. Il s’appuie, entre autre, sur le constat – déjà évoqué ici et – que beaucoup de choses, pour ne pas dire toutes, ont leurs limites : environnement, personnes, économie, temps… Le concept est plutôt général. Partant de cette idée de finitude, il est logique de s’interroger sur les différents progrès que l’on fait : sociaux, sociétaux, politiques, techniques… Ils nous apportent quelque chose. Et pourtant, ce quelque chose ne provient pas de nulle part : je pense que, en général, lorsqu’on gagne sur un plan, on perd sur un autre.

 

  C’est la notion de prix que j’avais déjà évoqué : au sens de contrepartie donc, et pas au sens monétaire. Je n’ai pas la prétention de dire que « tout a un prix » – tout, c’est beaucoup – et c’est plutôt point par point que je compte détailler l’idée. Dernièrement, c’était sur l’Europe, et on m’a fait remarquer que le questionnement valait le coup. Je développe, donc.

(suite…)

Tagged , , , , , , , , , , , , ,

Le sourire de l’ange

  C’est une de ces questions étranges, qui tracassent sans qu’on sache réellement d’où elles viennent. Une idée tordue, diront certains. Certes oui. Chose subjective, quoi qu’il en soit. Je ne vous fais pas languir plus longtemps, la chose est la suivante : je n’avais jamais vu de photo d’Hitler qui souriait. Comme je vous le dis, étrange. Et subjectif : il suffit de chercher pour en trouver.

 

  Deux choses m’interpellent : d’abord, pourquoi ? Très vite, je pense à des choses comme la fabrique de l’histoire, ou une damnatio memoria . Logique : vu le cursus du personnage, on l’imagine peu sourire, et on ne le présente pas souriant. C’est peut-être la moindre des choses. Peut-être quelque chose de plus simple, comme le fait que je ne m’y sois jamais vraiment intéressé, et donc que les images qui me sont restée sont celles de manuels scolaires…

 

(suite…)

Tagged , , ,

Logique : la parole à Aristote.

  Comme j’ai pu vous le promettre, je commence à faire quelques articles concernant le raisonnement et la logique. En commençant par le tout départ pour élaborer ensuite, chaque élément s’appuyant sur les précédents.

 

  Pour commencer, je vous propose un extrait de l’Organon d’Aristote. L’œuvre est assez longue, et ne traite pas uniquement de ce sujet précis. Plus précisément, il est tiré des Seconds Analytiques, disponibles sur Wikisource.

(suite…)

Tagged , , , ,

Légitimité

 

  Parlons économie pour commencer. Les agences de notations, les banques, le FMI et un certain nombre d’autres institutions occupent l’actualité à intervalles réguliers. Les sommets de la dernière chance, les changement de notations, la vie qui se dégrade en Grèce et en Espagne… Vous en savez autant que moi là-dessus, on nous donne de l’ « information » à outrance sur ces sujets.

 

  Remarquez une chose : lorsqu’une agence de notation dégrade la note d’un pays, il paraît de bon ton de s’interroger sur sa légitimité, son pouvoir, son rôle, etc. C’est ce que font, d’une part, les politiques au pouvoir (« ça n’est pas vraiment important, vous savez ») et d’autre part le journaliste politiquement non aligné – les autres, ça dépend.

 

  En revanche, l’autorité et la légitimité de choses institutionnelles, comme la BCE, la commission Européenne ou le FMI sont, elles, acquises. Personne pour soulever ces questions, peut-être simplement à cause de cet aspect pouvoir établi. Dans le fond, ça n’est pas très cohérent : soit on admet le pouvoir établi, soit on le remet en question – et celui des agences de notation est tout à fait réel.

(suite…)

Tagged , , ,

Différences, frontières

  Changeons un peu aujourd’hui, point d’actualité, point de politiques. Ce sera plutôt un mélange de philosophie, de bon sens, et de quelques réflexions. Vous voilà prévenus ;)

 

  Parlons inégalités. Des inégalités, on en voit toujours, tout le temps, et je suis sûr qu’il vous en vient une foultitude d’exemples à l’esprit, rien qu’à l’évocation du mot. Bien. Faites de même avec les concepts différence et frontières. Voilà pour la thématique du jour : je compte bien montrer que ces deux derniers sont équivalents, sous le bon angle.

  (suite…)

Tagged , , ,

Dissonance cognitive, information, pouvoirs

Certain Renard gascon, d’autres disent normand,
Mourant presque de faim, vit au haut  d’une treille
Des raisins mûrs apparemment ,
Et couverts d’une peau vermeille.
Le Galand en eut fait volontiers un repas ;
Mais comme il n’y pouvait point atteindre :
Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats.
Fit-il pas mieux que de se plaindre?

 

  Une bonne introduction, je trouve, au concept de dissonance cognitive et à la manière dont on la surmonte. Ici, la dissonance a lieu lorsque notre Renard ne peut obtenir ce qu’il souhaite. De manière générale, on parlera de dissonance cognitive lorsqu’une personne se trouve face à deux visions du monde incompatibles entre elles : « je veux manger ce raisin » et « je ne peux pas le manger ».

 

  C’est un phénomène très intéressant en soi, mais plus intéressante encore est la manière dont il est traité, et résolu. Il s’avère que la situation est si peu confortable qu’elle ne dure pas, et que l’on fait – inconsciemment ou pas – en sorte que la contradiction disparaisse. On change d’avis, on prétend que le paradoxe ne s’est jamais posé… La liste est longue. Ainsi, Renard n’aura vu, finalement, que des raisins trop verts.

(suite…)

Tagged , , , , , , ,

Pouvoir : natures et formes

  On a souvent évoqué ce sujet, de manière annexe, dans d’autres articles et dans les commentaires qui suivent. Qu’est-ce que le pouvoir ? Quelle forme a-t-il, sous quel angle le considérer ? Quand est-ce pertinent ? Etc… Vous vous en doutez, je ne prétends pas répondre à tout cela en ces quelques lignes. Non, je vais simplement aborder plusieurs manières de voir et de percevoir ce concept, sans prétendre – là non plus – être complet : il y aura probablement des suites.

 

 

 

Possession, relation, potentiel

 

  La première chose qui nous vienne à l’esprit, est que le pouvoir est quelque chose qui se possède : on le voit dans la manière dont on en parle : « prendre le pouvoir », « donner le pouvoir », etc. C’est assez trivial, en ce sens : en tant que possession, on peut l’avoir ou pas, en petites ou grandes quantité.

 

  En ce sens, il est correct de dire qu’en ce moment, les citoyens français n’ont aucun pouvoir : ils en ont eu de petits fragments lors des dernières élections, ils en auront aux prochaines, et d’ici là, ils n’ont rien. Ce qui n’est pas loin du ressenti de beaucoup de personnes, me semble-t-il.

 

  Cela reflète la plupart des situations de pouvoir. Néanmoins, c’est très général : on ne parle pas des personnes concernées, ni de leur relation.

  (suite…)

Tagged , , , , , , , , ,

Connaissance

  On va parler de quelques choses qui peuvent sembler triviales, aujourd’hui. Mais comme souvent, il s’agit de dégrossir la chose, et ça me permettra de prolonger ensuite. Connaissance, donc. Vaste programme !

 

  Partons de la question suivante : quand peut-on dire que l’on connaît quelque chose ? On utilisera l’exemple « Je sais que la maison de Jean est à la montagne » pour illustrer ce qui suit.

 

  D’un point de vue abstrait et théorique, on peut dire que la connaissance de quelque chose se décompose ne ensemble de faits et de règles. C’est probablement beaucoup plus complexe dans le domaine des sciences cognitives, c’est pour cela que je parle seulement de la théorie – ou plutôt, d’une théorie. Dans notre exemple, le fait est que Jean possède une maison à la montagne, les règles portent sur les implication de la phrase (il l’a acheté, on la lui a donnée, il la loue…)

 

(suite…)

Tagged , , , ,

Des représentations

  Représentation est un bien étrange mot, qui signifie un peu tout ce que l’on veut en faire : modèle, image, illusion… Ce dont je vais essayer, avec mes petits mots et mes petits doigts, de vous parler ;-)

 

  Qu’est-ce-que c’est ? Bien sûr, il y a beaucoup de définitions. Presque autant que de contextes… Celle sur laquelle je m’attarderai est : « une image mentale d’un objet » , étant donné que objet peut être aussi bien abstrait (idées, concepts) que concret (faits, objets réels…). Je ne sais absolument pas comment d’autres personnes ont abordé le concept… J’imagine qu’un certain nombre de philosophes l’ont fait, en leur temps.

 

  Dans l’absolu, il me semble que presque tout ce que nous percevons relève, en ce sens, de la représentation. Ceci, puisque passé la prime enfance, nous interprétons ce que nous percevons : ce n’est pas un mélange étrange de couleurs, mais ce sont plusieurs objets différents posés sur un bureau. Ce n’est pas une sensation au bout des doigts, mais une surface râpeuse. Par exemple.

(suite…)

Tagged , , , , , ,