Archives par catégorie : Poésies

Vers de Saadi

  Quelques écrits perses aujourd’hui, avec Saadi, poète du XIII° siècle. Vous trouverez une biographie plutôt complète ici. Voilà, j’ai voulu changer un peu des écrits habituels…

 

_____________________________________

 

Les hommes sont les membres d’un même corps,

 

ils furent créés à partir de la même essence.

 

 

Si le destin venait à faire souffrir l’un d’eux,

 

les autres membres ne connaitraient pas le repos.

 

 

Toi que le malheur des autres laisse indifférent,

 

tu ne mérites pas d’être appelé Homme.

 

  (suite…)

Tagged , , ,

Vers de A.Bierce

  Aujourd’hui, quelques extraits traduits par votre serviteur de The Devil’s Dictionnary, écrit par Ambrose Bierce entre 1881 et 1906, que j’ai déjà pu citer ici et . Tout est restitué (en anglais) sur ce site.

_____________________________

Rang

 

Il était d’un rang si haut à la Cour,

 

Que les autres nobles se demandaient pourquoi.

 

« Parce que », on leur répondit, « Les autres n’ont pas

 

Ses compétences pour lécher les bottes royales. »

 

 

 

He held at court a rank so high

 

That other noblemen asked why.

 

« Because, » ’twas answered, « others lack

 

His skill to scratch the royal back. »

  (suite…)

Tagged , , ,

Images dans l’eau

Nous avons pris ce chemin l’an dernier,

   nous vîmes les arbres se refléter

   dans le ruisseau

   se refléter la jeune feuille,

   que le ruisseau emportait -

   mais après la nouvelle feuille

   n’était pas consciente de cela.

 

Nous prîmes encore le même chemin,

   nous reflétant dans le ruisseau

   nous vîmes notre image vieillir,

   vieillir et courir vers la mer -

   image qui nous le savions

   ne reviendrait jamais.

 

Matthías Johannessen, Borgin hló,1958.

[Source]

Tagged ,

Le blessé

 
Voyez-vous ce blessé qui se tord sur la terre?

Il va mourir ici, près du bois solitaire,

Sans que de sa souffrance un seul cœur ait pitié ;

Mais ce qui doublement fait saigner sa blessure,

Ce qui lui fait au cœur la plus âpre morsure,

C’est qu’en se souvenant, il se sent oublié.

 

 

Mikhaïl Lermontov (1814 – 1841), traduction d’Alexandre Dumas

Tagged ,

Source

La source tombait du rocher

Goutte à goutte à la mer affreuse.

L’Océan, fatal au rocher,

Lui dit : « Que me veux-tu, pleureuse ?

 

Je suis la tempête et l’effroi ;

Je finis où le ciel commence.

Est-ce que j’ai besoin de toi,

Petite, moi qui suis l’immense ? »

 

La source dit au gouffre amer :

« Je te donne, sans bruit ni gloire,

Ce qui te manque, ô vaste mer !

Une goutte d’eau qu’on peut boire. »

 

Victor Hugo, Les Contemplations (1854)

Tagged , ,

Conseil

« Telle était la détresse de cet homme,
que je ne pouvais pas faire moins », dit Tom,
« que lui donner bon conseil. » Jim répondit:
« Si moins aurait pu être fait pour lui,
Mon fils, je te connais assez,
pour savoir que c’est ce que tu aurais fait ».

 

 

Ambrose Bierce, The Devil’s Dictionary (1911)

(suite…)