Doutes, absolus

  Une idée m’est venue dernièrement… Souvent, on entends parler de ce que l’on sait, de nos certitudes,
tandis que l’on met de côté les choses incertaines et peu sûres. Alors c’est peut-être dû à l’ego collectif, qui préfère de loin s’auto-complimenter que douter. Or c’est pourtant ce que nous faisons le plus, douter : On n’est pas vraiment sûr de vouloir faire ceci, on ne sait pas quelle est la réalité *… En fait, nos certitudes sont bien rares. Mais nous mettons l’accent dessus, quitte à en créer de fausses. Alors pourquoi pas, mais ce qui, je trouve, pose problème, est le fait que ça nous enferme de facto dans certains modes de pensées. Les exemples ne manquent pas : obscurantisme, fanatisme pour les plus extrêmes, ou des gens simplement bornés. On dira qu’ils ont des convictions, des croyances, ce qui est respectable en soi, mais au-delà de ça, subsistent des certitudes qui sont, d’une certaine manière, ambiantes (Comme ces fables modernes dont je vous parlais il y a peu).

  Pourtant, c’est avec le doute qu’on avance ! Bon, je ne dis pas qu’il faut pour autant tout remettre
en question, mais plutôt qu’il faudrait peut-être avoir un peu moins de certitudes, ce qui permettrait de penser à un avenir plus trouble certes, mais aussi moins dépendant des inerties du passé… Mais c’est quelque chose que l’on évite, souvent, par confort : il est plus facile de voir demain comme à peine différent d’hier.

  Comme souvent, le court terme prévaut… !

 

* D’ailleurs, on arrive quand même à pouvoir vivre les uns avec les autres, en société, alors qu’on ne sait même pas ce qui se passe dans la tête d’autrui ! C’est quand même assez bluffant, non ?

Tagged , , .Bookmark the permalink.

Une réponse à Doutes, absolus

  1. chico :

    bonjour, je développe les mêmes réflexion que vous, elles seront en ligne bientôt, je retiens au passage le captcha alimenté par un tableau, ça m’a donné l’idée de l’alimenter à partir de titres d’articles cliquables. Merci.
    C’est amusant de voir que l’on peut partager les mêmes tags, s’interroger sur les mêmes sujets et parfois aboutir aux mêmes conclusions, d’où le fait que je poste ce com.
    Exception faite que nous soyons les seuls à réfléchir, il doit exister autant de réponses que d’individus. Puisque vous abordez le doute et la « réalité », j’ai aussi bcp d’argument à vous opposer qui seront, comme parfois chez vous, étayés des faits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Anti-Spam Quiz: