Mot-clef : communication

Discours de guerres – 1.

Après : la forme >

  Nous commençons donc avec la matière, c’est-à-dire les discours en eux-mêmes. Je me suis permis de mettre en valeur ce qui me semblait important, mais ils figurent en intégralité.

  Il convient également de créditer les auteurs probables (il est difficile d’avoir des certitudes) desdits discours : respectivement Claude Chirac, Franck Louvrier, Claude Sérillon.

 

Déclaration télévisée du Président de la République sur l’intervention en Afghanistan (7 octobre 2001)

 

 Mes chers compatriotes,

 Le 11 septembre dernier, les États-Unis ont été frappés. Six mille innocents ont perdu la vie. C’est monstrueux. Nous devons savoir que ces attaques terroristes nous concernent tous. Toutes les démocraties sont menacées.


 La France a immédiatement fait part de sa solidarité. Elle a indiqué qu’elle mènerait avec les États-Unis ce combat dans lequel tous les hommes épris de liberté doivent s’engager avec détermination.


 Le refus du régime taliban de livrer ben Laden, auteur des attentats, conduisent aujourd’hui les États-Unis et leurs alliés à engager des opérations en Afghanistan. Le conseil de sécurité des Nations unies reconnaît la légitimité de cette action.

(suite…)

Tagged , , ,

Media

Quelques éléments de réflexions :

 

Heidegger dans Sérénité, Questions III (1959) :

 

  « Tous les jours de l’année et à mainte heure du jour, ils sont assis, fascinés, devant leurs appareils de radio ou de télévisions. Toutes les semaines, le cinéma les enlève à leur milieu et les plonge dans une ambiance de représentations inhabituelles, mais souvent très ordinaires, simulant un monde qui n’en est pas un. Ou qu’ils aillent, un périodique illustré se trouve sous leur main.

(suite…)

Tagged , , , , , ,

Vaudeville politique : prologue

  Cela fait quelques temps que je vous parle politique et actualité politique… J’ai donc voulu en faire quelque chose de plus régulier, de plus consistant, et d’un peu décalé – par rapport à mes écrits habituels, j’entends.

 

 

  On parle souvent de scène politique. Alors il m’a semblé judicieux de traduire cette idée dans mes écrits. Car si l’idée peut sembler caricaturale, on a du mal à s’en défaire… Qu’est-ce que cette scène politique, sinon un vaste spectacle auquel nous assistons ? Toute ces affaires sont centrées sur la communication, orchestrée par des communicants, jouées par de acteurs souvent doués, parfois non.

 

  Pourquoi Vaudeville ? Ç’auraient tout aussi bien pu être de simples chroniques. Une question de ton, d’abord : pas toujours sérieux, peut-être un peu caricatural. On verra bien. Surtout, une certaine idée du grotesque : celui de notre classe dirigeante, qui se décline de bien des manières. Une manière de relever l’absurde, l’inconsistant, l’inconstant. Ou encore, une façon de prendre en dérision des choses qui, par ailleurs, ne prêtent pas toujours à rire. (suite…)

Tagged , , , ,

Magister, minister

  La dernière fois que nous avons parlé politique, je vous avais dit pourquoi, selon moi, les personnes politiques n’avaient pas d’opinion. Il se trouve que pour illustrer ceci, je me suis appuyé sur plusieurs éléments d’actualité autour des personnes de Valls, Montebourg, Hollande. Ce qu’on pourrait appeler les hautes sphères, donc. Je n’ai pas vraiment évoqué le reste du corps politique, chose qu’il me faudra rattraper un jour.

 

  Après coup, je pense que ceci est justifiable : plus on monte haut sur l’échelle politique, plus les pouvoirs et les charges qui vont avec sont grands. Conséquence, les comportements sont aussi plus marqués, plus visible, plus analysables.

  (suite…)

Tagged , , , ,

De l’opinion des politiques

  Parlons donc un peu d’actualité politique aujourd’hui. Oh, je parlerais bien des pitreries de la droite, mais d’autres le font déjà, et bien assez. Inutile d’en rajouter, ils font bien assez de bruit ainsi. Non, ce qui est davantage intéressant en ce moment, c’est la communication du gouvernement. Je vais essayer de ne pas faire dans la critique, car cela aussi a déjà été fait, et parce que c’est un peu facile.

 

  Trois éléments, par ordre chronologique, pour illustrer mon propos.

 

 

  D’abord, notre président, qui déclare mardi 20 novembre que « la loi s’applique pour tous dan le respect de la liberté de conscience ». Phrase ambiguë s’il en est, le but ayant été – apparemment – de rassurer les maires quant au mariage pour tous. C’est qu’il devait avoir fichtrement besoin de leur soutien, pour ménager ainsi la chèvre et le chou. Déchaînement des médias, protestations outrées des associations concernées, sous la rengaine : « Hollande recule sur le mariage pour tous ». Sans, d’ailleurs, satisfaire davantage qu’auparavant ni la chèvre, ni le chou.

 

(suite…)

Tagged , , ,

Du pain et des Jeux

  Ceci pourrait ressembler à un coup de gueule. Disons que, grosso modo, cela représente l’état actuel de mes pensées – peu amènes – vis-à-vis des Jeux.

 

  Je ne parlerai pas du sport – des sports, devrais-je dire – car c’est quelque chose qui, d’une part, ne m’intéresse pas, et d’autre part, ne vaut pas la peine d’être mentionnée tant les compétitions sportives abondent. Il y aurait à dire pourtant, ne serais-ce qu’en soulevant le mot dopage.

 

  Ce que je préfère évoquer ici est plutôt lié aux problèmes de compétition, de divertissement et de décence.

  (suite…)

Tagged , , , , ,