Mot-clef : intelligence artificielle

Chambre chinoise

  Je vous en parlais il y a quelques mois. L’article en question n’étant plus, je le reproduis ici, et j’en profite pour élaborer un peu le raisonnement.

  Pour commencer, le principe : une personne, enfermée dans une pièce (la chambre), ne peut communiquer avec l’extérieur qu’à l’aide de symboles (chinois, d’après le nom) qu’il ne comprends pas. Pour répondre à une série de symboles, il utilise une table de données qui établit la correspondance entre ce qu’on lui adresse et ce qu’il doit retourner. La personne ne comprends pas le chinois mais établit seulement une correspondance graphique entre des gribouillages. L’idée est que, si le système fonctionne correctement, de l’extérieur on croira avoir affaire à quelqu’un qui parle chinois.

(suite…)

Tagged , , ,

L’esprit fait machine – la mémoire

« Deus ex machina ?»

  Je continue d’une certaine manière l’article précédent, quand au parallèle esprit/machine, étant entendu que l’on parle d’une machine de type ordinateur, pas de mécanique bien sûr. Plus particulièrement, je parlerais de la mémoire.

  Dans le cas général, quand on parle de la mémoire, on parle de la capacité à restituer un événement ou des actions passées : je me souviens de ceci, car je peux dire comment ça c’est passé. Par extension, on a qualifié de mémoire d’une machine la capacité qu’elle a de restituer une certaine quantité de donnée qu’on lui a fournie auparavant : on visualise facilement le concept quand il s’agit de documents sur un ordinateur personnel.

  Pourtant, et c’est là la différence majeure, quand on demande à un ordinateur de mémoriser quelque chose, quoi que ce soit, il est capable de le restituer à l’identique 10 ans plus tard. Ou 20 ans ou
bien plus, pour autant que l’on sache. Il n’y a donc pas ce phénomène d’oubli qui nous pose tant de problème. C’est en partie pourquoi on se sent prêt à se reposer sur nos ordinateurs. On s’accorde donc à dire que ces machines ont plus de mémoire que l’être humain moyen.

(suite…)

Tagged , , , ,

L’esprit fait machine

« Deus ex machina ?»

  Court article aujourd’hui : le temps va, vient, manque. Ce dont je vais parler, donc, touche à la fois à la psychologie et à l’informatique théorique.

  Un petit peu d’histoire pour commencer. Avant les années 50, ces deux domaines n’avaient strictement rien à voir. En effet, quel lien pouvait-on trouver entre des automates composés d’assemblages mécaniques et électriques, et l’esprit humain ? On en a désormais une idée, même vague : il s’agit du concept d’intelligence artificielle. Il permet aujourd’hui de comparer, au moins en théorie, le comportement d’une personne à celui d’un programme.

  Deux notions importantes sont apparues en même temps que s’est développée l’informatique: celle de compilateur et celle d’interpréteur. Ces notions, comme beaucoup d’autres, ont été inventées dans les années 50-60 pour l’usage informatique, et il s’est trouvé qu’elles désignaient très bien des phénomènes pour lesquels on n’avait pas de nom.

(suite…)

Tagged , , , , , ,