Mot-clef : parole

Discours.

  Ceci n’est pas à proprement parler un article, mais plutôt une annonce, un prélude. L’idée est d’expliquer le pourquoi du comment des choses qui vont suivre pendant, je pense, quelques temps.

 

  Cela fait quelque semaines que je m’intéresse aux discours politiques : non seulement la parole politique en général, mais aussi les discours en tant qu’objets de communication, d’information, etc.

 

  Partant de là, je me suis dit que cela serait une bonne chose de partager cet intérêt ici, pour que nous puissions faire un peu de décorticage ensemble : cela m’intéresse d’avoir votre avis sur la chose, les personnes, le contexte, etc… Et c’est toujours préférable à un monologue creux.

 

  Comme j’aurai beaucoup de choses à dire, je pense découper les articles en plusieurs parties, comme par exemple « la chose – la forme – le fond ».

 

  Quand j’en serai à écrire, en revanche, j’aurai du mal à « caser » chaque élément avant de l’avoir écrit et relu : donc, lorsque les écritures arriveront, j’aurai posé le point final.

 

  Pour laisser les choses un peu aérées, je propose de publier une fois par jour.

 

  Il me semble que j’ai fait le tour de ce que je voulais dire. Si tout se passe bien, la prochaine livraison commencera demain samedi :)

Tagged , , ,

Connaissance

  On va parler de quelques choses qui peuvent sembler triviales, aujourd’hui. Mais comme souvent, il s’agit de dégrossir la chose, et ça me permettra de prolonger ensuite. Connaissance, donc. Vaste programme !

 

  Partons de la question suivante : quand peut-on dire que l’on connaît quelque chose ? On utilisera l’exemple « Je sais que la maison de Jean est à la montagne » pour illustrer ce qui suit.

 

  D’un point de vue abstrait et théorique, on peut dire que la connaissance de quelque chose se décompose ne ensemble de faits et de règles. C’est probablement beaucoup plus complexe dans le domaine des sciences cognitives, c’est pour cela que je parle seulement de la théorie – ou plutôt, d’une théorie. Dans notre exemple, le fait est que Jean possède une maison à la montagne, les règles portent sur les implication de la phrase (il l’a acheté, on la lui a donnée, il la loue…)

 

(suite…)

Tagged , , , ,

Des représentations

  Représentation est un bien étrange mot, qui signifie un peu tout ce que l’on veut en faire : modèle, image, illusion… Ce dont je vais essayer, avec mes petits mots et mes petits doigts, de vous parler ;-)

 

  Qu’est-ce-que c’est ? Bien sûr, il y a beaucoup de définitions. Presque autant que de contextes… Celle sur laquelle je m’attarderai est : « une image mentale d’un objet » , étant donné que objet peut être aussi bien abstrait (idées, concepts) que concret (faits, objets réels…). Je ne sais absolument pas comment d’autres personnes ont abordé le concept… J’imagine qu’un certain nombre de philosophes l’ont fait, en leur temps.

 

  Dans l’absolu, il me semble que presque tout ce que nous percevons relève, en ce sens, de la représentation. Ceci, puisque passé la prime enfance, nous interprétons ce que nous percevons : ce n’est pas un mélange étrange de couleurs, mais ce sont plusieurs objets différents posés sur un bureau. Ce n’est pas une sensation au bout des doigts, mais une surface râpeuse. Par exemple.

(suite…)

Tagged , , , , , ,

Virtuel

  Je m’interrogeais dernièrement sur le sens de ce mot, sur ce qu’il implique, et dans quels domaines. Voilà donc le résultat de mes quelques réflexions…

 

  Pour commencer, intéressons-nous à la définition du virtuel, ou de la virtualisation. Très souvent, on en parle quand il s’agit de l’interaction que nous avons avec les nouvelles technologies, et de la dématérialisation des activités humaines. On parle d’économie dématérialisée, d’œuvres numérisées, et tout ceci rentre confortablement dans la case « virtuel ». Tout comme Internet et ses usages. Alors ça ne signifie finalement pas grand-chose, puisqu’on est capable d’utiliser à chaque fois des mots synonymes, qui ont le mérite de préciser ce dont on parle.

 

  L’aspect du « virtuel » qui m’intéresse ici, est davantage lié au signifiant. Car rendre quelque chose virtuel, c’est changer sa forme, et sa forme uniquement. Généralement cela permet de le rendre plus facile d’accès. C’est ce qui se passe avec les œuvres numériques : on ne transforme pas leur sens, mais leur support d’expression. Ce qui m’amène à dire que le processus de virtualisation, dans son sens large, n’est pas nouveau pour l’être humain.

 

(suite…)

Tagged , , , ,