Mot-clef : propriété

Relation et naufrages – XXX.2

[chap.1] [chap. 2, 3] [chap. 4] [chap.5][chap. 25, 26] [chap. 28] [chap.29] [chap.30.1]

 

 

  Les femmes et deux des nôtres devaient aller chercher les habitants et les amener sur notre chemin, afin qu’ils nous reçussent. Le lendemain les plus vigoureux partirent avec nous. Après trois journées de marche nous nous arrêtâmes. Le lendemain Alonso del Castillo et Estevanico, le noir, se mirent en marche, en emmenant les deux femmes pour guides. L’une d’elles, qui était une esclave , nous conduisit à une rivière qui coulait entre des montagnes, dans un endroit où était établi un village que son père habitait. Ces demeures étaient les premières que nous eussions vues dans ce pays qui ressemblassent à des maisons, et qui en méritassent le nom. Castillo et Estevanico y étant arrivés, parlèrent avec les habitants.

  (suite…)

Tagged ,

Relation et Naufrage – XXIX

[chap.1] [chap. 2, 3] [chap. 4] [chap.5][chap. 23, 24] [chap. 25, 26] [chap. 28]

CHAPITRE XXIX.

 

 

Comment les Indiens se volent entre eux.

 

  Après les avoir bien instruits de ce qu’ils avaient à faire, les Indiens nous laissèrent chez nos hôtes, qui, se ressouvenant de la leçon qu’on leur avait faite, commencèrent à nous traiter avec le même respect et la même crainte que les premiers. Nous voyageâmes pendant trois jours avec eux : ils nous conduisirent dans un pays très peuplé. Avant notre arrivée ils allèrent prévenir les habitants, et racontèrent tout ce qu’ils avaient appris sur nous, renchérissant encore sur ce qu’ils savaient. Tous ces Indiens aiment beaucoup les contes et sont très menteurs, surtout quand cela leur profite.

(suite…)

Tagged ,

Relation et naufrages – XXVIII

[chap.1] [chap. 2, 3] [chap. 4] [chap.5][chap. 22.2] [chap. 23, 24] [chap. 25, 26] [chap.27]

CHAPITRE XXVIII.

 

 

Les naturels qui nous accompagnent changent de manière d’agir.

 

  Nous quittâmes ces Indiens et nous nous rendîmes à un grand nombre de cabanes, où les naturels qui voyageaient avec nous tinrent une conduite toute nouvelle. Les habitants nous reçurent le mieux du monde; alors les nôtres commencèrent à les maltraiter, ils leurs prenaient ce qu’ils possédaient et ne laissaient rien dans leurs maisons. Nous fûmes extrêmement peinés de voir traiter ainsi des gens qui nous accueillaient si bien, craignant que cette manière d’agir n’occasionnât des querelles ; mais nous ne pouvions l’empêcher, et nous n’osions pas punir les coupables. Nous fûmes donc obligés de le supporter, jusqu’à ce que nous eussions acquis plus d’autorité sur eux.

(suite…)

Tagged , ,

Proudhon à Notre-Dame-des-Landes

  Avertissement préalable : je ne connais la situation à Notre-Dame-Des-Lande qu’en surface, aussi il me manque peut-être des subtilités. De même, je ne suis pas (encore) un spécialiste de la pensée de Proudhon, mais j’espère tout de même la restituer correctement.

 –

Mise à jour du 7 novembre : on m’a communiqué, et j’ai lu un certain nombre de choses intéressantes, je vous y renvoie donc :

Ce qu’il faut savoir de l’ACIPA, Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d’Aéroport de Notre Dame des Landes.

Des Hackers atterrissent à Notre-Dame-des-Landes, article du site Owni.

Un (bref) article du Monde de ce jour (le 7 juillet, donc).

Le blog Breizh Journal, où l’on suit de près les événements et leurs enjeux.

Ah, et Stéphane Hessel (entre autres) soutient le mouvement. Un allié de poids !

 

Les précautions étant prises, nous pouvons commencer.

 

_____________________

 

 

  Pour la petite histoire, j’ai acquis récemment un livre (posthume) de Pierre-Joseph Proudhon, intitulé « Théorie de la propriété ». Ce livre, dit-on, synthétise ses travaux sur la notion et ses problèmes. Avant cela, si vous voulez en savoir plus sur Proudhon, je vous invite à lire cet article, qui donne déjà un bon aperçu du personnage, et de son œuvre.

 

  Cela fait également quelques semaines que j’entends parler de Notre-Dame-des-Landes. Un bref rappel des faits : il s’agit du projet d’un aéroport international (« du Grand Ouest »), dont le lieu d’implantation serait (sera ? est ?) le village en question. Cela soulève beaucoup de questions, quant à l’utilité de l’aéroport, son impact sur l’environnement, sur les lieux alentours – car il faudra bien le relier au reste du monde, d’où projets de voie ferrées, routes, autoroutes… Cela a mené (via bien des contorsions juridiques) à l’expropriation des habitants. Parmi ceux-ci, des opposants de toujours au projet d’aéroport, qui se trouvent donc réduit à « squatter » les maisons qu’ils habitaient il y a peu. Cela, en dépit de l’intervention des forces de l’ordre (opération César, nom sinistrement choisi par ailleurs) depuis début octobre.

  Là aussi, pour en savoir plus, l’article de Wikipédia me semble correct. Et le site des opposants donne un point de vue plus tranché sur la chose.

(suite…)

Tagged , , , , , , ,