La neutralité du Net, en images

  Voilà une petite vidéo instructive sur le neutralité de l’Internet. Ça corresponds grosso modo à ce que j’écrivais il y a quelques temps, l’image en plus :

  Oh, et si vous avez des questions, n’hésitez pas !

Tagged , ,

Un pouvoir vertueux ?

  Une question me trotte dans la tête, au vu des événements récents et moins récents : quel pouvoir politique existe-t’il, qui ne soit pas entaché par un petit parfum de scandale ? Je précise : le phénomène semble général dès que l’on se place en Occident, à un échelon important de pouvoir. Peut-être pas systématique mais très fréquent à mes yeux. D’où, mon interrogation sur le lien entre scandale (au sens large : corruption, affaires, etc…) et pouvoir.

  Le premier lien, le plus évident, est celui de cause à effet : plus on a de pouvoir, plus on a de casseroles. On devient plus célèbre, plus de personnes vous connaissent, donc le nombre de langues de vipère augmente. C’est mécanique, irrésistible, et diffamant : « quand on est connu on raconte n’importe quoi sur vous ». Notre blanche colombe politique fait juste face à plusieurs crapauds.

  Curieusement, bien que beaucoup se vantent d’être « réalistes » bien peu se définissent autrement que par ce principe de la blanche colombe.

Lire la suite

Tagged , ,

L’Internet en mouvement

  Au départ, je ne voulais pas en parler : l’événement a été transmis, répété, commenté de beaucoup de manière, par beaucoup de personnes. Mais je n’ai pas pu m’en empêcher, parce que finalement, c’est une actualité capitale, qui soulève énormément de questions.

  Petit rappel des faits : jeudi dernier, le FBI, dans une opération dont il a le secret, arrêtait toute l’équipe de la famille de site Mega et fermait en même temps ces sites, sous motif de « violation du droits d’auteur ». Ces sites Mega (Megaupload, Megavideo…) permettaient, pour faire simple, à quiconque d’héberger du contenu, des données en ligne, et de le mettre à disposition d’autrui. Dans l’absolu, il s’agit donc d’un outil transparent. Le problème est que de facto la grande majorité (95% si je ne m’abuse) du contenu échangé était illégal : musiques, films… Notons d’ailleurs que le service était échelonné en qualité par la somme d’argent qu’on voulait bien y mettre.

  Quelques chiffres également : 150 millions d’inscrits, 50 millions de visites*, 11° site le plus visité au monde. D’où l’impact plutôt phénoménal de la fermeture de ces sites sur l’Internet.

Lire la suite

Tagged , ,

Musique !

  Un petit peu de musique pour cette fin de semaine. Il est dur de trouver ces musiques sous-titrées en français, donc les anglophobes risquent de manquer un peu du sens de tout ça… Mais pas tant que ça, les images aidant :

  Et encore deux autres plus bas…

Lire la suite

Créativité

  Bien que tout le monde puisse appréhender l’idée, le fait est que décrire proprement ce qu’est la créativité est un exercice difficile. On peut se dire qu’il s’agit de la capacité à avoir de nouvelles idées par exemple, sans être très loin du concept. Mais la question est alors de savoir comment et pourquoi nous avons ces idées à un instant donné, et pas d’autres plus tard, et pas aucune.  Ce qu’on appelle « apparition » spontanée des idées est un phénomène très complexe, que nous ne connaissons qu’imparfaitement : dès que le cerveau humain est impliqué, rien n’est vraiment simple. Pour tenter de mieux cerner ce à quoi « créativité » corresponds, on peut remonter aux sources : on remarque clairement que certains milieux, certaines situations et certaines périodes sont plus favorables au développement créatif que d’autre.

  Remarquons d’ailleurs que l’on peut d’ores et déjà distinguer créativité collective  et créativité individuelle : les questionnements sont différents selon que l’on parle d’un groupe (émulation, concurrence…) ou d’un individu (persévérance, assurance…).

  Le premier grand principe est l’ouverture : dans un monde complexe et incertain mais cloisonné, il est clair qu’avoir des idées est plus facile en sortant de son domaine d’expertise habituel. On parle aussi de décloisonnement, ou de changement de perspective : la spécialisation est certes utiles est efficace, mais elle favorise aussi un certain conservatisme : « Tu a été formé à la botanique, inutile de penser à l’Histoire ».

Lire la suite

Tagged , , , , , , , ,

L’intelligence, comparaison ?

  C’est une idée tout simple : quand on parle d’intelligence en général, est-ce qu’il ne s’agit pas uniquement d’une relation de comparaison ? Je m’explique : que signifie, dans le fond, le fait d’être ou de ne pas être intelligent ? Plus précisément : si on dit « je suis intelligent » sans situer de contexte, de milieu ou d’autres personnes, cela n’a pas beaucoup de sens. De quoi peut-on bien parler ? Raisonner vite, efficacement, être intuitif, rationnel… ? L’impression que j’ai est que l’on se place toujours dans un milieu, un contexte donné.

  Cela peut bien sûr être implicite : si celui qui se dit « intelligent » et celui qui l’écoutent partagent les mêmes valeurs, la même culture, les mêmes a priori en somme. Ceci peut être d’ailleurs vrai dans plusieurs autres cas… le langage n’est pas le seul vecteur de sens.

  Si bien que dans les faits, on ne dit pas « je suis moins intelligent », mais plutôt « je suis moins intelligent que ces personnes-là ». Le principe est le même qu’avec la taille, par exemple (« Je suis grand » / « Je suis plus grand que … »).
Lire la suite

Tagged , , ,

Minorités, majorité ?

  Une idée m’est venue dernièrement, à propos de l’identification des différents groupes de notre société. Je pensais notamment aux différentes entités que sont majorités et minorités. Pour commencer, on peut remarquer que ce ont deux notions imbriquées : il n’y a pas de majorité sans minorités, et réciproquement : il s’agit de définir des groupes de population par ce qu’ils sont, et aussi par ce qu’ils ne sont pas. Définitions positives et négatives, donc. C’est certainement très logique, vu que beaucoup de personnes se définissent elles-même de cette manière. Notons également que quand on parle de majorité et de minorités, les groupes concernés sont soit ethniques, soit religieux, ou encore politiques. Mais on a également des groupes moins évidents, comme par exemple la minorité des beaux. Lire la suite

Tagged , , , ,

Le biopouvoir

  Il s’agit d’un concept plutôt vaste, qui couvre à la fois des périodes et des domaines variés. C’est, comme on le devine, le mot qui désigne le pouvoir sur la vie en général, sachant qu’on se place à la frontière philosophie/politique¹ – nulle question d’espèce en voie de disparition, donc. On s’intéresse donc au pouvoir exercé sur une population par le contrôle de la vie des individus. Et comme « vie » peut être décliné de plusieurs manières différentes, on utilise d’autant de manière le terme « biopouvoir ». On distingue principalement les domaines religieux et politiques.

  Commençons par la religion : c’est en effet le premier à s’être manifesté. Ici la question est de régir² la vie des individus sur le plan spirituel, c’est-à-dire la vie de l’esprit en quelque sorte. Et à partir de cette emprise sur les individus,  aboutir à un contrôle sur les masses. Dit comme ça, cela peut sembler exagéré et/ou péjoratif, mais d’une part, avoir une population « sous contrôle » est la meilleure chose qui puisse arriver au pouvoir en place, et d’autre part, l’histoire regorge d’exemples.
Lire la suite

Tagged , ,

La ruralité

  C’est un thème que j’ai en tête depuis longtemps… mon questionnement est le suivant : qu’avons nous gagné et qu’avons-nous perdu avec la disparition de la ruralité telle qu’elle a pu exister ?

  D’abord, il faut définir ce que ruralité signifie. Ce n’est pas très compliqué : cela correspond au fait de vivre à la campagne, quand par « vivre » on entends habiter, travailler, etc. On peut aussi penser que ça suppose une certaine mentalité. Concrètement, on peut dire que la ruralité en tant que concept est représentée par l’ensemble des populations non-citadines d’avant la révolution industrielle. Soit l’écrasante majorité des habitants d’alors.

  Ce qui fait qu’on ne peut plus parler de ruraux qu’au passé est, justement, la révolution industrielle, et tous les progrès qui se ont suivi depuis. On a eu d’abord l’exode rural, quand les enfants de paysans migraient en ville pour trouver un travail ouvrier. Ils y sont resté, et ont logiquement adoptés les mœurs citadines, jusqu’à devenir citadins en quelques générations. Parallèlement à ça, il y a eu une sorte de disparition de l’esprit « des campagnes » quand le pouvoir politique en place a décidé d’affermir sa légitimité par l’éducation et par « l’idéal républicain » d’alors¹. Ce qui a de manière assez nette uniformisé l’ensemble des Français sur le plan des idées, des valeurs.
Lire la suite

Tagged , ,

  Dans le courant de la semaine, le site nosdeputés.fr a publié sa synthèse générale de l’activité parlementaire de l’année 2011. C’est un document non seulement très complet, mais aussi très lisible et surtout, très instructif, concernant les députés médiatiquement bruyants par exemple. On peut remarquer que les plus assidus restent de relatifs inconnus en-dehors de leur circonscription, notamment.

Ah, et c’est ici. Bonne lecture !

Tagged