Le Manifeste du hacker

  Aujourd’hui une petite digression sur la culture hacker, avec le célèbre Manifeste du Hacker. Il s’agit d’un texte rédigé par Loyd Blankenship alias The Mentor en 1986, qui représente très bien la culture et l’état d’esprit des premiers hackers. Il est considéré comme un des fondements de la culture hacker telle qu’elle existe aujourd’hui, il pose une sorte
d’éthique hacker. Voyez plutôt:


 

 

Ce qui suit a été écrit peu après mon arrestation... 

/La Conscience d'un hacker//

par

+++The Mentor+++

Écrit le 8 Janvier 1986

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

        Un autre s'est fait prendre aujourd'hui, c'est partout dans les
journaux. "Scandale: Un adolescent arrêté pour crime informatique",
"Arrestation d'un 'hacker' après le piratage d'une banque"...
        Satanés gosses, tous les mêmes.

        Mais avez vous, dans votre psychologie en trois pièce et votre profil
technocratique de 1950, un jour pense à regarder le monde derrière les yeux
d'un hacker?  Ne vous êtes vous jamais demandé ce qui l'avait fait agir,
quelles forces l'avaient modelé?
        Je suis un hacker, entrez dans mon monde...
        Le mien est un monde qui commence avec l'école... Je suis plus
astucieux que la plupart des autres enfants, les conneries qu'ils m'apprennent
me lassent...

Lire la suite

Tagged ,

Brèves de la semaine

Petite chronique en vrac d’une semaine chargée en actualité :

  • L’U.M.P. a tenu sa première convention pour la campagne 2012, répondant au doux nom de « rendez-vous du courage ». C’est plutôt ironique que ça soit le parti au  pouvoir qui parle de courage politique, non ?

  • L’armée égyptienne s’excuse pour les récentes victimes place Tahrir. Je suis sûr qu’elles se sentent mieux, maintenant.

  • Embrouillamini entre le P.S. et les Verts : on jurerait que, pour une fois qu’ils ont un avantage politique, ils font leur possible pour le gâcher.

  • L’Espagne est droitisée suite aux élections législatives, preuve s’il en fallait que la crise
    ne fera pas l’avantage de la droite ni de la gauche, mais de l’opposition. Les gens ont l’air de vouloir du changement, et semblent croire que cette opposition les satisfera une fois au pouvoir. L’avenir le dira, mais les paramètres sont identiques qu’auparavant: même économie, population, contexte, etc…

  • Les bourses européennes continuent de chuter, mais ça n’est pas vraiment nouveau. C’en devient prévisible, curieusement.

    Lire la suite

Tagged , ,

Tant que l’on chute…

« Demain ! »

 

  S’il est quelque chose d’étonnant dans tout ce qu’on entend ces temps-ci, c’est bien le concept de fuite en avant. Et s’il est quelque chose d’étrange à ce propos, c’est qu’il soit à la fois détesté et appliqué. On parle souvent de procrastination à ce propos, tant et si bien que c’est devenu un mot pour désigner le fait de tout reporter au plus tard possible. Ça peut être traité avec humour lorsque c’est de personnes que l’on parle, mais c’est un peu moins le cas lorsqu’il s’agit de groupe de personnes, de sociétés ou d’états. On retrouve le concept de dette dans le cas général: il s’agit de consommer maintenant mais de payer plus tard. Et de reporter ce ‘plus tard’ encore plus tard si, le moment venu on n’a pas de quoi la rembourser.

 

Lire la suite

Tagged , , ,

Un peu de logique

  Souvent, quand on nous parle de surveillance, on a la phrase magique suivante: « Si vous n’avez
rien à vous reprocher vous n’avez rien à craindre ». C’est servi à toute les sauces par les partisans de la Surveillance, c’est-à-dire de l’ensemble des technologies et moyens qui s’y rapportent : fichage, enregistrements vidéos/audio… Tout cela ne devrait pas vous déranger. C’est le cas ? Alors c’est que vous avez quelque chose à vous reprocher.

  C’est ce qu’on appelle un sophisme : ce que l’on sait, c’est que ceux qui ont quelque chose à se reprocher sont gênés (au moins) par la surveillance. D’un point de vue strictement logique, la réciproque n’est absolument pas vraie : pourquoi tout ceux que la surveillance gêne devraient-ils avoir quelque chose à se reprocher ?


Lire la suite

Tagged ,

Court-métrage : Imago

Un autre court-métrage pour ce week-end :

Tagged

Un vent de changement

  Ces temps-ci, les choses bougent en politique… en tout cas, plus qu’avant. Le contexte doit aider, avec la pression des marchés, des autres états, entre autres. On commence à avoir quelques nouveautés, qui ne sont pas toujours de meilleur présage. Je pense surtout au fait que deux pays démocratiques aient portés à leur tête quelqu’un qui n’a pas été élu. On nous rabat les oreilles sur le fait que le temps des marchés et des économies n’étant pas ceux de la politique, il fallait agir vite pour sauver ces deux pays de  l’Armageddon financier, en faisant pour cela l’économie (sans jeu de mot) d’un référendum ou d’une élection dans les formes.

  Bon, je vous refais pas le chapitre de « vous savez ce qui se passe quand le chef de l’état n’est pas élu », vu que c’est encore assez présents dans les esprits. Non, ce qui m’inquiète plus, c’est ceci :

  • On place des techniciens aux commandes de l’état. C’est un joli mot pour ne pas dire banquier
    ni financiers. Les antécédents de messieurs Monti et Papadímos sont édifiants. (cet article de reflets.info est édifiant)
  •  La démocratie serait tellement peu précieuse qu’on est prêt à en faire l’économie si besoin est*. Heureusement, ce n’est pas un élément fondamental de nos sociétés (D’ailleurs je propose qu’on élise une fois pour toute un monarque absolu, ça nous évitera toutes ces broutilles électorales) La question derrière celle-ci est celle des valeurs qu’ont les états. Ou qu’ils n’ont plus.

Lire la suite

Tagged , ,

Doutes, absolus

  Une idée m’est venue dernièrement… Souvent, on entends parler de ce que l’on sait, de nos certitudes,
tandis que l’on met de côté les choses incertaines et peu sûres. Alors c’est peut-être dû à l’ego collectif, qui préfère de loin s’auto-complimenter que douter. Or c’est pourtant ce que nous faisons le plus, douter : On n’est pas vraiment sûr de vouloir faire ceci, on ne sait pas quelle est la réalité *… En fait, nos certitudes sont bien rares. Mais nous mettons l’accent dessus, quitte à en créer de fausses. Alors pourquoi pas, mais ce qui, je trouve, pose problème, est le fait que ça nous enferme de facto dans certains modes de pensées. Les exemples ne manquent pas : obscurantisme, fanatisme pour les plus extrêmes, ou des gens simplement bornés. On dira qu’ils ont des convictions, des croyances, ce qui est respectable en soi, mais au-delà de ça, subsistent des certitudes qui sont, d’une certaine manière, ambiantes (Comme ces fables modernes dont je vous parlais il y a peu).
Lire la suite

Tagged , ,

Maudit facteur !

  Pour commencer la semaine, je vais parler d’un truc assez simple, mais récurrent: il s’agit de la neutralité d’Internet. Ou des Internets, selon. Ou du Web, de la Toile… Bref, vous voyez de quoi je parle.

  Petite mise en situation, d’abord, avec les principes de fonctionnement de base. Quand vous accédez au Net, que ça soit via votre ordinateur, via un smartphone ou une tablette, il y a (grossièrement) trois entités: vous, le site ou le service que vous utilisez, et ce qui fait le lien entre les deux: très souvent, il s’agit des biens connus FAI (pour fournisseur d’accès à Internet).

  C’est des FAI qu’on parle quand on évoque la neutralité du Net. Car évidemment, vous n’êtes pas neutre, pas plus que le site que vous visualisez. Par contre, ceux desquels on attends qu’ils soient neutres sont ces FAI: ils sont censés transmettre l’information (ou la requête, ou le contenu) de manière transparente: ce que j’envoie est ce que tu reçois, pour simplifier. Lire la suite

Tagged , ,

Journalisme et hacking

Je suis tombé l’autre jour sur ceci, que j’ai trouvé assez intéressant. C’est passé sur France Culture  récemment, et ça concerne la pratique du journalisme-hacking : en gros, déterrer des informations à l’aide de techniques dites ‘de hackers’. Sachant qu’un hacker n’est pas un pirate, n’oubliez pas. Ce sont des gens de reflets.info, quasiment les seuls pratiquants français, d’ailleurs. Du boulot intéressant, et fructueux !

Tagged ,

Fables modernes

  Encore des racontars pour finir la semaine…enfin, des racontars sur des racontars. Bref, on va parler fables. Vous savez, ces petits contes que tout enfant connaît, et en lesquels tous croient dur comme fer… le père Noël, la fée Clochette… ça fait désormais sourire, non ? Rassurez-vous, nous autres adultes avons aussi nos fables ; c’est ce qu’on appelle croyance en général. Fut un temps, tous pensaient que la Terre était un grand disque, et que les saignées purifiaient le sang. A chaque époque, on a considéré nos prédécesseurs comme légèrement idiots, d’avoir cru en de tels non-sens. Quelque chose qui serait intéressant à savoir, c’est pourquoi l’on pensera que nous somme légèrement idiots… alors, plutôt que d’attendre quelques décennies, voilà quelques hypothèses qui commencent à se faire, disons, pressentir :

  D’abord, la notion de responsabilité/d’irresponsabilité : Vu ce qu’on laisse et ce qu’on laissera aux gens à venir, il y a de (très) forte chance pour que l’on nous qualifie d’irresponsables. De toute façon s’il y a des problèmes, c’est la faute à l’autre : c’est le voisin qui ne trie pas ses déchets, ce sont les gens du Nord qui brulent trop de charbon, ce sont les États-Unis qui font des OGM… mais je n’y suis pour rien, pas vrai ?

Lire la suite

Tagged , ,