Un Eagle en Libye

Mise à jour : Version 1.1, avec de légères corrections de forme

Bonjour à tous,

  Aujourd’hui, je vous soumet le premier résultat du travail que j’ai effectué ces dernières semaines. Il s’agit d’une chronologie retraçant l’implication de l’entreprise française Amesys en Libye, sous le régime de Kadhafi. Celle-ci lui a vendu, à l’époque, un système d’écoute globale d’internet. C’est un dossier qu’a couvert reflets depuis le début, je n’apporte rien de neuf si ce n’est une synthèse.

  Attention, ce que j’ai ici n’engage que moi : personne de compétent (c’est-à-dire, personne de chez reflets) n’a encore validé ça, c’est tout frais.

 

Voilà la bête :

 

  Je vois que la qualité n’est pas excellente avec Scribd. Aussi, si vous voulez le télécharger, c’est par ici (version 1) ou par là (version 1.1, légèrement améliorée).

 

  Je vous tiens au courants des modifications, mises à jour, etc. Et je vous parlerai davantage de ce travail ce week-end, je pense.

Tagged , , , , , , .Bookmark the permalink.

7 réponses à Un Eagle en Libye

  1. Zipanu :

    Çà devient plus clair et c’est intéressant.

    Avant les gouvernements craignaient une attaque de soucoupes volantes, probablement une peur sous-jacente d’un débarquement aéroporté.
    Maintenant c’est les cyberattaques.

    Alors en plus pourquoi ne pas imaginer que le eagle libyen ait été équipé de portes dérobés, d’accès cachés pour les services secrets français afin d’être au parfum de toutes les surveillances libyennes ?

    • Il me semble que Amesys a été contrainte par le gouvernement (ou la DGSE, ou une autre institution) là-dessus : « On vous vends du matériel de surveillance, mais on affaiblit les mécanismes qui le font fonctionner pour que, le cas échéant, on puisse les casser ».
      Pas fous, non plus.

      Il n’empêche que, dans le domaine militaire traditionnel, l’OTAN a fait face à quelques armes d’origines françaises. Je n’ai pas le détail, mais je crois qu’un véhicule « furtif » a été vendu à l’époque à Khadafi, qui en a bien profité le moment venu.

      • Zipanu :

        Oui pas fous et à la limite ça peut être stratégique de vendre des programmes dont l’utilisateur n’aura jamais le contrôle total, comme cela on sait de quoi il est équipé et on a plus qu’à appuyer sur un bouton pour tout faire péter.
        Faut dire aussi qu’en Lybie on était les mieux placés pour les annihiler, la plupart du matos militaire venait de France, avions, chars, etc.

        L’Otan doit faire face à pleins de trucs de partout même une batmobile avec des lance-maroual pour feu le colonel ? :P

        Et le piratage de l’Elysée par les yankees, c’est plausible ?

        • Tiens, ben ça tombe bien, kitetoa a écrit ce papier là-dessus. Où l’on voit, si l’on en doutait, que rien n’est aussi simple qu’il n’y paraît.

          Surtout quand la presse fait mal son travail.

          Ce qui pourrait aussi lui être reproché à propos de l’Eagle, d’ailleurs.

  2. gertrude :

    Très intéressant !

  3. boudtea :

    Très réussi ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Anti-Spam Quiz: